Femme qui danse | Attrapez vos rêves

La Paix. Un mot que l’on utilise souvent, à toutes les sauces, dans tous les milieux.        Dans le domaine du développement personnel, une des principales quêtes, c’est d’accéder à la paix intérieure…Pendant très longtemps, j’ai eu l’impression que c’était se poser dans un calme absolu, sans vagues, dans le silence et la douceur. La paix intérieure devenait donc un objectif avec des critères bien précis. Alors, je m’imaginais devoir atteindre un état de béatitude permanente, les jambes croisées en lotus, un bruit de vagues en fond, de l’encens plein les narines.

Parfois, j’y parvenais. Souvent, j’étais déçue. Je ne comprenais pas pourquoi cet objectif était si difficile à atteindre. Je me persuadais que si je n’y arrivais pas, c’est que j’avais encore des « blocages » à dissoudre. Mais aussi des ombres à éclairer, un chemin à parcourir. Tout ceci avec une pointe de culpabilité, de sentiment d’échec, de colère.

Jusqu’au jour où j’ai réalisé que j’étais victime de mes propres limitations.

D’où me venait cette idée folle que la Paix intérieure , c’est le calme absolu ? Je me suis sentie libérée le jour où, dans un grand rire, j’ai senti que la Paix, c’était tout le contraire de ce que j’avais imaginé.

Parce que la Paix intérieure, c’est la Vie qui pulse, la vie qui vibre, c’est le mouvement. La Paix, c’est la liberté d’être soi, libéré de ces chaînes intérieures qui nous empêchent d’être qui nous sommes. La Paix, c’est de vivre pleinement l’énergie de notre être profond. Et ce, sans se soucier du regard des autres, ni de notre propre regard. La Paix, c’est vivre sans jugement, sur soi-même, sans jugement sur les autres.

La Paix, c’est de sentir tout ce qui bouge en nous, nos émotions, nos peurs, nos doutes, nos joies, nos désirs, et s’appuyer sur toutes ces énergies pour construire notre existence.

La Paix, c’est avancer sur son chemin,

en laissant notre grain de folie nous faire virevolter au-dessus du sol, au-dessus de l’eau, au-dessus des nuages.

La Paix intérieure, c’est cette immense espace de gratitude que nous sommes réellement, quand nous nous dépouillons de tous ces masques que nous portons pour nous protéger.

La Paix, c’est se laisser porter par l’élan de vie qui nous anime tous, c’est se libérer du désir de contrôle, c’est prendre conscience que la nature prend soin de nous au-delà de ce que nous pouvons imaginer, si seulement nous lui en donnons l’autorisation.

Alors oui, nous avons peut-être des blocages à dissoudre, des ombres à éclairer, un chemin à parcourir. Mais avec le cœur frétillant, en laissant s’épanouir notre grain de folie, en laissant la vie nous traverser, bref, en étant libres de qui nous sommes.

Bref, en Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.